Naturellement Cru

La connaissance au service de la santé holistique.
Le jus de lumière, une recette facile et délicieuse à concocter

Le jus de lumière, une recette facile et délicieuse à concocter

Nous allons voir un jus qui n’est pas très courant en Europe.
Il s’agit d’un jus que l’on appelle Suco de Lúz au Brésil, traduit littéralement par jus de lumière en français. Je l’ai découvert lors de mon séjour dans l’état de Rio où j’ai découvert que le mouvement de l’alimentation vivante était loin d’être nouveau pour un bon nombre d’habitants.

C’est un jus qui se fait avec très peu d’ingrédients, mais qui permet d’apporter une bombe nutritionnelle à notre organisme !


D’où vient le nom Jus de lumière ?

 

Intéressons-nous un instant à l’origine du nom, avant de partir à la découverte de la recette, des ingrédients, des moyens de fabrication ou encore les bénéfices qu’il apporte. 😉

Le nom Suco de Luz ou jus de lumière en français lui a été donné en raisons des ingrédients qui le compose.

La germination permet d’apporter ce rayonnement d’énergie ainsi que ses hautes valeurs en micronutriments.
Les pommes permettent de sucrer et de travailler sur l’intestin, qui est pour certains le 2e cerveau, ou le 1er cerveau pour d’autres.
Et la chlorophylle qui est le sang vert des végétaux. Grâce à cette molécule, la photosynthèse à lieu, permettant à la plante de pousser et de faire des échanges chimiques.

 

La recette :

Les ingrédients :

Pour 1 jus par personne il y a besoin de :

– 2 pommes
– 1 tasse de verdures
– 1 poignée de graines germées
– des aromatiques : à doser selon le goût
– 1 carotte ou 1 concombre : pas obligatoire !

 

Moyen de préparation :

Façon Brésilienne :

1) Couper les pommes en petits morceaux, et enlever le trognon.
2) Couper les verdures.
3) Mettez tous les ingrédients dans la jarre du mixeur et mixez !
4) Afin de faciliter le mixage, servez-vous de la carotte ou du concombre comme poussoir.
5) Une fois tous les ingrédients mixés, passez-les dans un filet et puis pressez afin de séparer les fibres du jus.
6) Versez le liquide dans un verre et savourez votre jus !

 

Version Européenne / Américaine :

1) Couper les pommes et les verdures en morceaux.
2) Passez-les tous dans l’extracteur !
3) Versez dans un verre et savourez votre jus !

 

Qu’est-ce qu’il différencie d’une méthode à une autre ?

Les 2 versions diffèrent seulement de l’appareil utilisé pour la fabrication du jus de lumière.
En effet, au Brésil, il n’y a pas d’extracteur de jus. Ils utilisent donc la même technique que l’on utilise pour préparer les laits végétaux. Il suffit de mettre tous les ingrédients dans le mixeur. Une fois tous les ingrédients mixés, il faut verser la préparation dans un filet afin que l’on puisse séparer manuellement les fibres et le jus, en pressant dessus.

 

pressage du jus dans le filet

 

C’est pour cela que la carotte ou le concombre ne sont nécessaire que si vous optez pour l’utilisation du mixeur pour faire votre jus de lumière. En effet, vous en aurez besoin afin que les morceaux soient bien mixés, afin que l’on puisse en extraire le jus dans le filet.

 

Ce que chaque élément apporte :

 

Les pommes :

Les pommes sont présentes dans ce jus afin de donner de l’eau ainsi qu’être la partie sucrante du jus. Elles contiennent des polyphénols, des antioxydants naturels, permettant par exemple, d’avoir une peau souple et hydratée. De plus, la pectine qu’elles contiennent, permet l’activation douce du transit intestinal, permettant ainsi de nettoyer l’intestin, sans l’abîmer.

 

Les verdures :

Les verdures, qui peuvent être de toutes sortes, sont là pour apporter la chlorophylle nécessaire à notre organisme.
La chlorophylle est une molécule qui est chimiquement similaire à l’hémoglobine humaine. En apportant ainsi dans notre quotidien de la chlorophylle, nous nous assurons de basifier notre corps, de le réoxygéner, ainsi que de le désintoxiquer.
C’est une substance à réintroduire un maximum dans notre quotidien, mais je vous en dirais plus dans un prochain article. ?

En plus d’apporter de la chlorophylle à notre organisme, selon le type de verdure que l’on met dedans, les bénéfices ne seront pas les mêmes. Chaque verdure que l’on inclura dans le jus de lumière apportera ses bénéfices dus aux phytonutriments qu’elle contient.
Par exemple, avec la feuille de couve ( le chou portugais) le travail sera plus porté sur la détoxication du foie et de la sphère pulmonaire. Alors que si vous mettez de l’épinard, le travail sera surtout sur le transit intestinal.

 

Les aromatiques :

Les aromatiques sont des aliments qui agrémentent les plats et qui ne sont pas fait pour être consommé dans de grandes quantités, à cause de leur grande quantité de phytonutriments qu’ils contiennent.
Dans cette catégorie, nous pouvons avoir le gingembre, le curcuma, la menthe, le basilic, le persil, la coriandre, etc.

Ils peuvent apporter diverses substances selon l’origine de l’ingrédient et agiront à divers endroits du corps.
Par exemple, le gingembre stimulera le transit et activera la lymphe tandis ce que le persil permettra de faire un travail sur la sphère rénale.

P.S. : Ils sont à doser selon les goûts de chacun. Étant des aromatiques, ils donneront un goût très rapidement, même à toute petite dose, veillez donc à ne pas en abuser.

 

Les graines germées :

Les graines germées sont une bombe nutritionnellement parlant. La germination permet d’augmenter de manière exorbitante la proportion de micronutriments allant de 10, 100 voir même 600 % pour certains. Les minéraux, les vitamines, les oligo-éléments, les acides aminés, les acides gras ainsi que les enzymes se retrouvent donc à une quantité incroyable grâce au processus de la germination.

De plus, les graines germées permettent d’apporter une onctuosité au jus.

C’est un aspect qui m’a beaucoup plu, car j’ai vite froid quand je bois un jus de légumes, surtout si c’est en hiver ! Mais les graines germées permettent de ne pas amener que le côté aqueux du jus, elles rendent le jus plus onctueux permettant ainsi de le boire sans avoir froid.

Comme les verdures et les aromatiques, selon les graines germées que nous incorporerons dans le jus de lumière, les apports en micronutriments, le goût et la texture changeront.

 

À quel stade faut-il utiliser les graines germées ?

 

Ceci est un point important !

Car nous n’allons pas attendre que les graines germent totalement. Ici, ce qui est recherché est plus une pré-germination que la germination totale de la graine.

Ce stade de germination est très intéressant pour deux raisons.
La première est que c’est le moment dans lequel les graines vont augmenter leurs micronutriments de façon spectaculaire. Plus on attend, et plus la graine s’adaptera à son environnement et puisera dans les réserves de la graine afin de faire grandir la jeune pousse. Les bénéfices sont donc différents selon le stade de pousse.

La deuxième raison est qu’après le trempage, les graines rayonnent littéralement.
Des photos ont été prise grâce à la photographie Kirlian, qui est une technique pour imprimer sur du papier photo, l’émission énergétique invisible irradiée par tout être vivant. Sur ses photos, le rayonnement de la graine est beaucoup plus visible lors de la germination que lorsqu’elle est en état de dormance.

Je vous mets ici une photographie Kirlian d’une feuille, pour que vous puissiez voir le rayonnement qui l’entoure.

 

Photo Kirlian feuille
Photo Kirlian d’une feuille Prise par Jasper Nance

Mode de préparation des graines germées :

> Le matin, mettez vos graines à tremper dans de l’eau potable.
Soyez attentif au temps de trempage de chaque graine, car il varie d’une graine à une autre.
Vous pouvez cliquez-ici pour lire mon article sur les graines germées, qui vous en dira plus sur le sujet.
> Le soir, avant d’aller vous coucher, jetez l’eau de trempage et rincez-les plusieurs fois.
> Installez-les confortablement de façon à ce que l’eau coule et ne stagne pas dans le germoir.
> Le lendemain matin, rincez-les.
> Finalement, mettez-les avec les autres ingrédients dans le mixeur ou dans l’extracteur de jus pour pouvoir vous préparer le jus de lumière.

P.S. : Veillez à toujours utiliser de l’eau potable dans toutes les étapes de la germination, que ce soit pour l’eau de trempage ou les différents rinçages.


Le secret d’un jus pleins de vitalité et délicieux vous à été dévoilé !
À vos machines pour vous concocter le jus de lumière chez vous !

Je peux officiellement vous souhaiter Bonne santé, pour la dégustation du jus ! 🙂

À tout bientôt pour le prochain article plein de vitalité, mais en attendant, vous pouvez commenter l’article et le partager autour de vous s’il vous a plu !

Alessia

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.

*